L’ancien footballeur Vikash Dhorasoo publie une pétition contre les inégalités salariales

Carton rouge. Début juin 2019 et peu avant la Coupe du monde féminine, l’ex-footballeur international français et consultant Vikash Dhorasoo a lancé une pétition pour dénoncer les inégalités salariales entre joueuses et joueurs.

Un gouffre. C’est ainsi qu’on peut définir la différence de salaire entre les équipes masculine et féminine de football. En 2018, en Russie, les 32 équipes de garçons se sont partagé 356 millions d’euros. Ce sera uniquement 27 millions d’euros pour les 24 équipes de filles cette année.

Les chiffres ont fait parler, peu avant le lancement en France de la Coupe du monde féminine. D’ailleurs, un ex-footballeur et consultant sportif est sorti du silence pour pointer du doigt cette injustice. Vikash Dhorasoo. À l’ère où Internet a pris une place majeure dans la société, c’est sous la forme d’une pétition qu’il a souhaité s’exprimer à ce sujet et pousser l’opinion publique à réagir.

Lancée peu avant le début de la Coupe du monde, la pétition a rassemblé 20 000 signatures dès la première semaine.

Mélanie Domergue pétition
L’inclusion des petites filles dans des sports dits « de garçon » doit se faire dès le plus jeune âge pour changer les mentalités. Crédit photo : Photo par Lukas sur Pexels.com

Cette différence entre hommes et femmes dans le monde du football, Vikash Dhroasoo l’a notée depuis un certain temps. La compétition féminine a été l’occasion de sortir du silence pour de bon. Aujourd’hui, il espère  « donner un message d’espoir à toutes les petites filles et les femmes qui veulent jouer au football dans le but de devenir de grandes joueuses, de réaliser leur rêve. » Il souhaite aussi « que l’on cesse de définir des catégories en fonction des sexes. » 

La pétition récolte plus de 30 000 signatures

Et pour ce faire, Vikash Dhroasoo a une proposition en tête, qu’il aimerait soumettre à la Fédération française de football.

« Il est possible d’organiser un transfert, comme en Norvège, d’une partie des montants des recettes de sponsoring récoltée par l’équipe masculine vers l’équipe féminine. Cette action pourrait être une source d’inspiration internationale afin de cesser ce genre d’inégalités au XXIe siècle », écrit-il pour accompagner sa pétition.

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, « Coupe du monde : carton rouge contre les inégalités salariales ! » a récolté 30 495 signatures et a reçu le soutien de quelques célébrités. Parmi elles, Faustine Bollaert, Lilian Thuram, Claudia Tagbo, Laury Thilleman et Rachel Legrain-Trapani, comme le rapporte Télé Loisirs. Le magazine s’est également associé à cette pétition.

Toutefois, l’inégalité salariale ne touche pas uniquement le football dans le monde du sport. En 2018, aucune femme ne figurait dans le classement annuel de Forbes des 100 sportifs les mieux payés au monde. En 2017, seule la tenniswoman Serena Williams y représentait la gent féminine.

Photo de couverture : L’Equipe
Texte : Mélanie DOMERGUE

Laisser un commentaire