« Féminismes dans le monde » : 23 récits pour continuer le combat

Sa sortie a été confinée, mais pas son message. « Féminismes dans le monde » est un ouvrage dirigé par la sociologue Pauline Delage et l’historienne Fanny Gallot. Paru le 4 mars 2020 aux éditions Textuel, ce panorama de 23 récits recense les luttes féministes aux quatre coins du globe.

Leurs professions : chercheuses, journalistes ou sociologues. Originaires d’Amérique latine, de Chine, du Maroc ou encore de l’Équateur, toutes participent à cette ébullition militante. Elle s’organise et se structure, peu importent les risques, la politique, le danger. En 2018, l’affaire Harvey Weinstein a déjà éclaté, les langues se délient, et le hashtag #MeToo fait le tour de la planète. C’est vers cette période que Pauline Delage et Fanny Gallot se trouvent dans deux pays différents, et s’apprêtent à vivre sur place deux grandes mobilisations.

Mélanie Domergue
Un ouvrage à découvrir aux éditions Textuel.

« On s’est senties submergées par tout cet élan féministe. Il fallait créer quelque chose pour rendre compte de ce qui se passait », se souvient Fanny Gallot. En août 2018, elle est en Argentine. Les femmes du pays marchent dans la rue et font entendre leur voix : le Sénat vient de rejeter la légalisation de l’IVG. « J’ai été frappée par la mobilisation de Buenos Aires. Il y avait des foulards verts de partout [symbole de la contestation des femmes, NDLR] : aux bras des passantes, dans la rue, le métro, les magasins… »

Le 14 juin 2019, Pauline Delage est en Suisse, en pleine grève féministe. Ce jour-là, 500 000 femmes protestent contre les violences sexistes, et revendiquent l’égalité. Dix ans après l’inscription dans la Constitution de l’égalité des genres. Les deux universitaires se retrouvent plus tard, pour discuter de leurs expériences. Les rencontres et les témoignages récoltés sur place les fascinent. Quelque chose est en marche, elles en sont certaines. Elles décident d’en faire un livre, afin de coucher sur papier toutes les revendications féministes.

« Ce livre est un projet militant. Son but est de donner des idées, d’irriguer le mouvement féministe français »

Fanny Gallot, historienne, maître de conférences en histoire contemporaine et chercheuse française.

« On a voulu rassembler des actrices et des acteurs divers, sans homogénéiser les combats, en rendant visibles différentes revendications », explique Fanny Gallot. Après plusieurs mois de recherches et d’échanges, elles regroupent 23 récits. Le mouvement #MeToo trouve une résonnance toute particulière en Chine.

L’ouvrage aborde entre autres les grèves féministes, le féminisme décolonial en Amérique Latine, les transféminismes dans la francophonie canadienne, ou encore les combats contre les violences conjugales, contre le racisme ou contre toute forme de stigmatisation.

« Féminismes dans le monde » dénonce des inégalités, mais il est aussi porteur de bonnes nouvelles. Il rappelle par exemple que la révolution tunisienne, menée en grande partie par des femmes, en 2011, a eu des retombées positives. « Ce livre est un projet militant. Son but est de donner des idées, d’irriguer le mouvement féministe français », assure Fanny Gallot.

Des mobilisations relayées par les réseaux sociaux

Selon elle, ce réveil féministe est dû à une prise de conscience à l’échelle du globe. « On nous promet l’égalité depuis une quarantaine d’années, et pourtant, on en est encore loin. » Les mobilisations circulent désormais à vitesse grand V, relayées par les réseaux sociaux : « On l’a vu avec le flashmob de Las Tesis, en novembre 2019. Le slogan « Le violeur c’est toi » a été repris au-delà des frontières ». Un partage d’idées, d’enthousiasme, de courage, aussi, brutalement freiné par l’émergence du COVID-19.

city fashion man people
Cet ouvrage réunit tous les mouvements féministes dans le monde. Photo par Sinitta Leunen sur Pexels.com

Au sortir du confinement, Fanny Gallot craint la prochaine crise économique : « L’histoire nous a prouvé que ces crises peuvent avoir un impact négatif sur les femmes ». Cependant, elle veut malgré tout rester optimiste. « Ces dernières semaines, plusieurs articles ont été publiés à propos d’égalité salariale, d’inégalités professionnelles, de revalorisation du travail. Un numéro entier de Cash investigation y a été dédié, et je ne pense pas que ce soit anodin. »

Difficile de savoir ce que l’avenir nous réserve pour le moment. Il est néanmoins nécessaire de « maintenir cette pression féministe » pour voir des choses se concrétiser.

Photo de couverture : DR
Texte : Mélanie DOMERGUE

Infos : « Féminismes dans le monde : 23 récits d’une révolution planétaire » est disponible aux éditions Textuel (16,90 €).

Laisser un commentaire