International

Afghanistan : comment aider et se renseigner sur la situation ?

La liste d'aides et de ressources possibles peut s'agrandir d'ici les prochains jours.

Le 15 août 2021, les talibans ont repris Kaboul après le retrait des troupes américaines. Si la situation est extrêmement préoccupante pour l’ensemble de la population afghane, elle l’est d’autant plus pour les femmes.  D’après l’ONU, femmes et enfants représentent en effet 80 % des personnes fuyant l’avancée des talibans.

Issue tragique et terrifiante après 20 ans de guerre. La prise de pouvoir des talibans laisse place à un silence assourdissant pour l’avenir des femmes et de leurs droits. Aussi assourdissant que les cris désespérés des familles sur le tarmac de l’aéroport de Kaboul. Ces 20 dernières années, des efforts et des avancées considérables ont été menés pour améliorer la situation des femmes, leur permettant notamment un droit à l’éducation.

Aujourd’hui, ce droit a de grandes chances de leur être retiré, tout comme celui d’aller travailler ou de faire du sport. C’était le cas lorsque les talibans étaient au pouvoir de 1996 à 2001. Interdiction de sortir sans la compagnie d’un homme. Lapidations quotidiennes. Musique, cinéma et télévision étaient également interdits. Des affiches représentant des femmes étaient même déjà retirées par les commerçants avant l’entrée des talibans dans la capitale. Meurtres, violences physiques et sexuelles menacent de nouveau fillettes et femmes afghanes.

Comment agir ?

MademoiZelle.com a recensé des organisations reconnues en France et luttant pour l’accès à l’éducation et à la santé des filles et des femmes : Afghanistan Libre et Negar – Soutien aux femmes d’Afghanistan. Elles sont toutefois injoignables pour le moment. Nous vous invitons à les inviter prochainement pour savoir comment leur apporter une aide.

Pour l’heure, l’ONG Women for Women International a stoppé ses missions sur place afin de mettre ses équipes en sécurité. Cependant, elle entend toujours défendre la vie des femmes présentes sur place. Elle vient d’ailleurs de lancer un appel aux dons.

Quant au think tank Pourvoir Féministe, il a adressé une pétition à Emmanuel Macron, dénonçant le manque d’engagement de la part du ministère des affaires étrangères. En effet, la protection des femmes n’est pas mentionnée dans le communiqué en date du 15 août 2021. Une autre pétition est aussi adressée au Président de la République pour réclamer l’accueil du peuple afghan.

Des appels à la solidarité ont aussi été lancés pour les enfants par les ONG Rescue.org et Save The Children. Il est possible d’apporter votre aide depuis la France, notamment grâce à l’association Utopia 56. Vous pouvez ainsi vous signaler auprès de l’association comme « famille hébergeur », et accueillir chaque soir un migrant se trouvant à la rue, en situation d’urgence.

Où s’informer ?

Utiliser les réseaux sociaux est évidemment à la portée de tout le monde. Il est essentiel de continuer à diffuser de l’information et les hashtags appropriés, tels que #Afghanistan ou #AfghanWoman afin d’alerter un maximum de personnes possible.

Les réseaux sociaux peuvent aussi être une mine d’or pour se renseigner sur la situation, à condition de faire attention aux fake news. Consulter les sites et les réseaux sociaux des ONG et associations est aussi une bonne manière de rester informé. Nous vous conseillons de visionner ce documentaire en 4 parties et réalisé par Arte pour comprendre l’histoire de l’Afghanistan depuis les années 60.

Photo : Lotfullah Najafizada
Texte : Mélanie DOMERGUE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :