Culture

Le zapping du streaming : on regarde quoi en mars ?

Nous vous proposons de (re)découvrir trois films et un documentaire pour agrémenter vos séances de streaming !

Chaque mois, vous trouverez une sélection de programmes à regarder sur les plateformes de streaming vidéo. Pour le mois de mars, les programmations de deux plateformes ont retenu notre attention.

streaming Mélanie Domergue

La Source des Femmes (2011), le 4 mars sur Disney +
Ce conte féministe se déroule dans un pays oriental imaginaire. Le réalisateur et scénariste Radu Mihaileanu s’est inspiré d’Aristophane et de sa pièce Lysistrata, dans laquelle les femmes font la grève du sexe pour faire cesser la guerre entre Athènes et Sparte. Dans La Source des Femmes, les femmes d’un village sont fatiguées d’acheminer l’eau depuis une source lointaine. Elles se lèvent alors contre la sujétion religieuse et machiste en lançant une grève de l’amour. Bande annonce.

streaming Mélanie Domergue

La Reine Margot (1994), le 1er mars sur Netflix
La Reine Margot (Marguerite de France), épouse d’Henri IV, a été incarnée par Isabelle Adjani dans le film du metteur en scène, réalisateur et scénariste Patrice Chéreau. Il s’agit d’une adaptation du roman d’Alexandre Dumas. Ce film offre la lecture d’une femme moderne, confrontée au patriarcat. Il rappelle que la Reine Margot fut une femme philosophe et libre en amour, travailleuse et adroite en politique. Bande annonce.

streaming Mélanie Domergue

Marie Stuart, Reine d’Écosse (2018), le 3 mars sur Netflix
Décidément, les femmes de pouvoir sont à l’honneur ce mois-ci sur la plateforme de streaming Netflix. Ce film réalisé par Josie Rourke met en scène la bataille pour le pouvoir qui a opposé Marie Stuart (Saoirse Ronan) à Élisabeth Ire (Margot Robbie). De cette rivalité découle également une sororité. Même si des libertés artistiques ont été prises (notamment en faisant de Marie Stuart une icône LGBT friendly), ce film reste une bonne fenêtre pour décrypter le sexisme de l’époque. Bande annonce.

streaming Mélanie Domergue

Ni juge, ni soumise (2017), le 1er mars sur Netflix
On termine notre sélection avec le documentaire Ni juge, ni soumise, qui a aussi été le premier long-métrage de l’émission belge StripTease. Les réalisateurs ont suivi durant trois années la juge Anne Gruwez lors d’enquêtes criminelles, d’auditions et de visites de scènes de crime. Son statut de femme ne l’a jamais fait plier face aux tentatives d’intimidation, bien au contraire. Découvrez donc le parcours de cette Wonder Woman, pour qui la recherche de la vérité passe avant tout le reste. Bande annonce.

Laisser un commentaire

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :